blackchristianpeoplemeet site de rencontre

« Call me by your name » : Histoire d’amour universelle sur une musique de Sufjan Stevens et la revelation de Timothee Chalamet

Publicado el en por / Comentarios desactivados en « Call me by your name » : Histoire d’amour universelle sur une musique de Sufjan Stevens et la revelation de Timothee Chalamet

« Call me by your name » : Histoire d’amour universelle sur une musique de Sufjan Stevens <a href="https://datingmentor.org/fr/blackchristianpeoplemeet-review/">blackchristianpeoplemeet gratuit ou payant</a> et la revelation de Timothee Chalamet

L’Actu Cine de Lille La Nuit fait La selection Call me by your name. La soiree de Luca Gadagnino rappellera des souvenirs a certains d’entre vous. Cela y est question d’un amour de vacances. Situe dans l’Italie des annees 80, Call me by your name evoque avec sensibilite l’eveil du desir, de l’amour ainsi que la passion entre un garcon de 17 annees et un etudiant americain plus age que lui. Le film est l’occasion de decouvrir 1 petit comedien talentueux : Timothee Chalamet, nomme a toutes les prochains Oscars. Critique de Call me by your name par Lille J’ai Nuit…

Call me by your name de Luca Gadagnino : La rencontre entre Elio (Timothee Chalamet) et Peter (Armie Hammer).

Critique de Call me by your name

Call me by your name rappellera aux plus cinephiles d’entre-vous le cinema delicat, emouvant, dur et tragique de James Ivory, venerable Monsieur age aujourd’hui de 89 ans.

Si Luca Gadagnino signe la realisation de Call me by your name, l’ombre de James Ivory plane via tout la soiree. Cela en a signe le scenario (adapte du roman de Andre Aciman) et service le film. Yvory a realise des longs-metrages devenus au fil un moment des classiques : Retour a Howard’s End (1992), Les Vestiges du Jour (1993) ou Maurice (1987), qui abordait deja le theme de l’homosexualite masculine. Notre cineaste a souvent aborde des rapports de domination, filme l’Aristocratie, la bourgeoisie, les amours « interdites ». On trouve certains des themes dans Call me by your name.

Nous sommes en 1983, l’homosexualite sera alors moins acceptee qu’elle ne l’est aujourd’hui. Notre SIDA fera beaucoup de victimes. L’intolerance envers les gays et lesbiennes n’en est que plus forte. Du SIDA, il n’en reste jamais question dans Call me by your name. C’est une agreable chose. En 2018, on ne fera pas l’amalgame entre homosexualite et SIDA tel on le faisait au sein des annees 80. Mais les baisers et rendez-vous « clandestins » entre le jeune Elio et Oliver montrent bien la difficulte de vivre son homosexualite au grand jour. Il n’y a aucune place pour l’angelisme dans Call me by your name.

Call me by your name de Luca Gadagnino : Peter et Elio “Parce que j’ai ete lui, parce que j’ai ete moi”.

Call me by your name echappe a tout cliche et manicheisme

Call me by your name frappe aussi par la relation qui existe entre Elio et ses parents (interpretes avec Michael Stuhlbarg et la divine Amira Casar). Nous evoluons dans un milieu protege, bourgeois, ou la culture a une grande importance. J’ai tolerance et la difference seront acceptees dans votre famille juive. La judeite des personnages a au passage une importance capitale dans le film. Elle joue 1 role primordial dans le regard bienveillant que portent les parents de Elio dans le monde.

Au debut de la video, Mister Perlman et son epouse Annella paraissent plus ouverts, moins conservateurs que un fils. Ce dernier allant aussi jusqu’a se moquer d’un couple gay, ami d’la famille. Call me by your name echappe ainsi a tout cliche et manicheisme.

Cela plane aussi une vraie ambiguite au sein des rapports entre des personnages. Les relations entre Elio et Peter ne sont pas forcement aimables. De votre facon, le film evite bien aspect trop lourdement nostalgique et melancolique lie a Notre description des premiers emois amoureux.

Luca Gadagnino a la realisation

Luca Gadagnino (realisateur de Amore, A Bigger Splash le remake d’une Piscine, d’une future et redoutee relecture du Suspiria de Dario Argento) ne pue aucun filmer frontalement votre qu’on appelait jadis une « amitie particuliere ». Il n’y a pas de fausse pudeur au film.

Par sa mise en scene, le cineaste fait ressentir le desir qui monte crescendo entre des deux amants. L’Italie est merveilleusement filmee, avec une photographie legerement surexposee. La realisation, la ti?che via le son, La selection des chansons ou la musique envoutante de Sufjan Stevens : rien n’est laisse au hasard afin que le spectateur puisse croire a votre amour d’ete qui possi?de valeur d’eternite et d’universalite.

Call me by your name de Luca Gadagnino : Timothee Chalamet, charmant et impetueux, n’a pas vole sa nomination a l’Oscar du meilleur acteur.

Un duo d’acteurs magnifique : Armie Hammer et Timothee Chalamet

Quant i  la selection des comediens (le debut d’une mise en scene), il va i?tre impeccable. Armie Hammer – deja surpris au sein d’ l’excellent mais sous-estime Lone Ranger – se tire merveilleusement du role casse-gueule de Peter, l’initiateur.

Timothee Chalamet n’a jamais vole sa nomination a l‘Oscar du meilleur acteur. Charmant, parfois enervant et impetueux tel le sont des ados, il ne cesse d’emouvoir. Jusqu’au dernier plan dechirant de la video.*

Si Call me by your name aurait sans doute merite d’etre raccourci de vingt minutes (2title1, c’est un peu long), s’il n’est nullement le chef-d’?uvre annonce par bon nombre, voila une ?uvre romanesque, sensible et delicate. Toute la definition d’un melodrame reussi.

Synopsis : Ete 1983. Elio Perlman, 17 ans, passe ses vacances dans la villa du XVIIe siecle que possede sa famille au Maroc, a jouer d’une musique simple, a lire et a flirter avec son amie Marzia. Son pere, eminent professeur specialiste d’une culture greco-romaine, et sa mere, traductrice, lui ont donne une excellente education, ainsi, il va i?tre proche des parents. Sa sophistication et ses talents intellectuels font d’Elio un petit homme mur pour son age, mais il conserve aussi une certaine innocence, en particulier pour et cela touche a l’amour. Un jour, Oliver, un seduisant americain qui prepare le doctorat, vient travailler aupres du pere d’Elio. Elio et Oliver vont bientot lire l’eveil du desir, i  l’occasion d’un ete ensoleille dans la campagne italienne qui changera un vie a pas.

Call me by your name de Luca Gadagnino Scenario James Ivory d’apres Andre Aciman Avec Armie Hammer, Timothee Chalamet, Michael Stuhlbarg, Amira Casar, Esther Garrel. Musique : Sufjan Stevens Duree : 2title1

Music video by Sufjan Stevens performing Mystery of Love from the Call Me By Your Name Soundtrack. (C) 2017 Sufjan Stevens

*On va egalement voir Timothee Chalamet une telle semaine dans Lady Bird de Greta Gerwig